Compte rendu exemple : comment réussir son compte rendu ?

Le suivi des activités au sein d’une structure passe nécessairement par des séries de réunions. Ceci met en lumière l’état d’avancement des différentes tâches et définit les étapes à suivre afin d’atteindre les objectifs. À l’issue de ces rencontres, il est impératif de faire un compte rendu dans le but de matérialiser les différents points abordés.

Objectif d’un compte rendu

Un Compte Rendu est un document écrit permettant de faire la synthèse des thématiques évoquées lors d’une séance de travail. Il s’agit de transcrire dans un rapport de façon objective ce qui a été vu et entendu. Son intérêt est qu’il permet à une personne absente lors des discussions d’être au parfum des informations. Aussi, c’est un moyen de garder une trace écrite des grandes décisions qui ont été : prises. Il faut absolument donc qu’il expose au mieux les idées abordées en évitant les interprétations, les omissions et les compléments. Cela constitue d’ailleurs un excellent point de départ pour les prochaines rencontres. Par ailleurs, on peut à tout instant se référer au document en cas de doute.

A lire en complément : Améliorer votre productivité grâce aux outils bureautiques pour la gestion de tâches

L’écriture Compte Rendu peut être : également abrégé en un sigle qui est CR.

Les différents exemples d’un compte rendu

La rédaction d’un compte rendu se décline en trois (03) grands types à savoir :

A lire aussi : Comment vérifier la présence de virus sur son Mac ?

Le compte rendu standard ou synthétique

Incontestablement le plus utilisé, il permet de faire un bon résumé des grandes lignes abordées lors de la réunion. Il est question de faire la synthèse et de mettre l’accent sur les différentes conclusions.

Le compte rendu pour un procès-verbal

Les données importantes doivent être : clairement mentionnées. Pour cela, ce genre de rapport se veut exhaustif, en évoquant les points abordés par chaque intervenant. Cet exemple compte rendu doit retracer clairement les propos des différents participants.  Aussi, il sera : structuré en respectant l’ordre des interventions. Partant de ce principe, il est beaucoup plus long que le compte rendu synthétique. Il convient de rappeler que ce type de document est : généralement utilisé dans le cadre des conseils d’administration ou des assemblées générales.

Le relevé des décisions

Sous forme de tableaux, il met juste l’accent sur les différentes décisions prises. Il est : très souvent utilisé comme annexe aux comptes rendus beaucoup plus détaillés.

Les bonnes pratiques pour réussir son compte rendu

Dans la pratique, le compte rendu doit être court et sucent. Il doit être bien structuré et aéré avec une bonne présentation. Ceci permet à tout lecteur d’éprouver un certain plaisir au cours de la lecture. Généralement, l’on opte pour l’usage des puces qui révèle à la première vue l’ordre du jour. Il faut donc privilégier les phrases courtes et faire ressortir la synthèse de chaque idée développée.

Par ailleurs, à l’entame de la rédaction, il faut mentionner les différents participants. Il regroupe les personnes présentes comme absentes conformément à l’invitation de la séance de travail. De même, il ne serait pas superflu, d’indiquer la date et l’heure de la rencontre.

Une fois rédigé, il est de coutume de le soumettre aux différents intervenants pour correction ou ajout éventuel. Ceci se fait avant de diffuser la version finale.

Enfin, lorsque le CR doit être adressé à des personnes externes. Il est indispensable de le soumettre pour appréciation à son supérieur hiérarchique ou toute personne susceptible d’apporter des recommandations. N’oubliez pas le document doit porter la signature des participants.

vous pourriez aussi aimer