Quels sont les types de stratégies ?

Un avantage concurrentiel permet à une entreprise de produire ou de vendre des biens plus efficacement qu’une autre entreprise. C’est pourquoi les entrepreneurs essaient toujours de développer des stratégies concurrentielles qui les aident à maintenir cet avantage.

Selon le chercheur Michael E. Porter, il existe au moins quatre types de stratégies concurrentielles  : la différenciation, le leader des coûts, l’approche à faible coût et la différenciation à faible coût. Chaque entrepreneur peut utiliser l’une de ces stratégies standard ou élaborer sa propre stratégie puisque la flexibilité est une caractéristique importante des stratégies concurrentielles, bien que la réalité est que la plupart des entreprises utilisent l’une de ces quatre stratégies génériques.

A découvrir également : Recourir aux services d'une agence SEO pour le référencement de son site internet : quels avantages ?

Examinons-les afin que vous puissiez décider lequel convient le mieux à votre entreprise.

Différenciation

Les entreprises qui, parmi les stratégies concurrentielles choisissent d’utiliser différenciation, offrir à leurs clients des produits ou des services uniques. Avoir une offre unique permet aux entreprises d’avoir un avantage sur leurs concurrents, car leurs concurrents ne peuvent tout simplement pas offrir la même chose qu’ils offrent.

A lire également : Qu'est-ce que l'innovation numérique ?

Pour développer des produits ou des services uniques, ces entreprises investissent souvent massivement dans la recherche et le développement, ce que beaucoup de petites entreprises n’ont pas les moyens de se permettre.

Les entreprises qui dépendent de la différenciation, doivent faire attention à ne pas développer facilement des offres imitables, car elles peuvent ruiner leur unicité.

Leader des coûts

La stratégie de gestion des coûts n’est généralement utilisée que par les grandes entreprises. Ce sont des entreprises qui peuvent obtenir des produits bon marché grâce à des économies d’échelle. Ils achètent des produits à un prix très bas auprès de différents vendeurs, ajoutent une marge minimale et maintiennent un prix de vente finale très bon marché.

L’ idée derrière cette stratégie concurrentielle est d’être le fournisseur le moins cher d’un bien ou d’un service, ce qui rend difficile pour les concurrents la concurrence. Parce que cette stratégie exige des économies d’échelle, elle est mal adaptée à la plupart des petites entreprises.

Stratégie d’approche

Les stratégies d’approche concurrentielle à faible coût sont semblables à celles de leader des coûts, sauf que l’accent est mis sur un marché de créneau particulier. Au lieu de commercialiser un produit à l’ensemble de la population, il n’est vendu qu’à un segment particulier de la population.

L’ objectif de cette stratégie est d’être le fournisseur le moins cher dans ce segment. Par exemple, un magasin d’électronique pourrait concentrer son marché dans une seule ville. Votre objectif serait alors d’être le fournisseur le moins cher de la ville, mais sans nécessairement être le moins cher en Général.

Différenciation à faible coût

La stratégie de différenciation à faible coût, tout comme la stratégie d’approche low-cost, se concentre sur un sous-ensemble spécifique du marché. Cependant, plutôt que de commercialiser un produit ou un service comme le moins cher, ce qu’il fait, c’est le commercialiser comme unique par rapport à certains aspects de celui-ci. Par exemple, une entreprise pourrait développer un produit spécialement conçu pour les gauchers. En se concentrant sur un segment de marché aussi étroit, l’entreprise peut concentrer ses efforts, ce qui peut nécessiter peu de ressources pour développer le produit par rapport à ceux nécessaires pour l’ensemble du marché.

Conclusion

Les stratégies concurrentielles génériques ne sont pas nécessairement compatibles les unes avec les autres. Si une entreprise essaie d’obtenir un avantage sur tous les fronts, il peut ne pas obtenir aucun avantage du tout. Par exemple, si une entreprise diffère en fournissant des produits de haute qualité, vous risquez de diminuer la qualité des produits si elle cherche à devenir un leader des coûts. Même si la qualité ne baisse pas, l’entreprise risque de projeter une image déroutante. Pour cette raison, chercheur Michael Porter a soutenu, que pour réussir à long terme, une entreprise ne doit choisir qu’une de ces stratégies génériques. Sinon, avec plus d’une stratégie générique à la fois, l’entreprise peut se faire prendre au milieu sans gagner aucun avantage concurrentiel.

vous pourriez aussi aimer